Visite du port de Marseille en passant par Arles

Ce matin, nous nous réveillons dans la mer Méditerranée ! Nous naviguons à bord du magnifique MSC Splendida qui, depuis la ville espagnole de Valence, d’où nous sommes partis hier après-midi à 16h00, nous conduira au port de Marseille, dans le sud de la France. L’arrivée au port est prévue pour 13h00, nous avons donc toute la matinée pour profiter de la détente du navire ! Dans l’après-midi, nous avons réservé l’une des excursions proposées par MSC Croisières : une visite de la ville française d’Arles, avec son passé glorieux dont témoignent les monuments romains. Mais d’abord, nous avons pris un copieux petit-déjeuner buffet au restaurant Bora Bora sur le pont 14. Le buffet à bord de MSC Cruises est ouvert 20 heures par jour, il n’y a donc jamais de risque de ne pas trouver quelque chose à manger ! Le petit-déjeuner à bord est l’un de nos moments préférés, car on y propose toutes sortes de délices, aussi bien sucrés que salés ! Brioches à la confiture, à la crème ou au chocolat, fruits frais, yaourts, céréales et muesli, muffins, crêpes, gaufres, œufs brouillés ou à la coque, bacon, soupes chaudes, charcuterie et fromages… bref, impossible de sortir le ventre vide ! Pendant que nous attendons que Sara et Marco finissent de se préparer, nous préparons déjà nos sacs à dos pour l’excursion de cet après-midi à la découverte du charme de la ville d’Arles : n’oubliez pas d’insérer les bons qui ont été livrés directement à notre cabine hier soir pendant que nous dînions (nous avons réservé l’excursion environ un mois avant le départ, en la payant directement en ligne sur le site de MSC Cruises). Voici Sara qui frappe à la porte de notre cabine ! Les gars, nous sommes prêts à faire le plein de sucre !

La détente de MSC Croisières 

Nous nous offrons donc un long petit-déjeuner, en choisissant l’une des tables situées devant les fenêtres avec une vue panoramique sur la mer : nous sommes au bord de l’eau et à l’horizon, la terre est encore loin ! Quelle atmosphère relaxante ! Seulement la mer en face de nous ! Nous avons bavardé, ri et plaisanté d’un bonbon à l’autre : c’est la beauté de voyager en compagnie d’amis vraiment sympathiques ! C’est vraiment agréable d’être avec vous ! À un moment donné, notre attention est attirée par un groupe de voyageurs qui se pressent devant les fenêtres en regardant la mer et en essayant de comprendre ce qui se passe : vous n’allez pas le croire, juste devant nous, un groupe de 5-6 dauphins sort de l’eau en jouant et en sautant dans les vagues créées par le bateau. C’est merveilleux et quelle belle surprise ! Sara est si excitée ! On est vraiment heureux que nous ayons pu voir les dauphins aussi. Comme ils sont beaux et comme ils plongent ! Heureusement qu’on avait apporté notre appareil photo pour pouvoir les immortaliser dans quelques photos souvenirs ! Il est maintenant 11 heures du matin ! Mieux vaut retourner à la cabine pour se préparer pour l’après-midi, aussi parce que nous aimerions assister à l’arrivée du navire au port ! Le temps aujourd’hui est un peu incertain : le temps est nuageux et il est préférable d’apporter une veste légère. Nous nous retrouvons à 11h30 sur le pont 14 dans la partie extérieure du navire où se trouvent les piscines extérieures !

Magnifique vue sur les dauphins plongeant dans les vagues créées par le bateau 

Le navire voyage à grande vitesse et là, devant nous, se trouve la côte française. Capitaine, accostez… accostez ! La côte est assez aride et dominée par une longue route parsemée ici et là de ponts à grandes arches. Nous approchons lentement du port, où nous voyons deux autres navires de MSC Crociere amarrés, le MSC Fantasia et le MSC Meraviglia, et un de Costa Crociere. Nous embarquons le pilote de manière à effectuer en toute sécurité toutes les procédures d’amarrage. Et nous voilà à Marseille ! La zone portuaire où nous amarrons le navire se trouve à 7 km du centre de Marseille : il faut compter environ 25 minutes en voiture. Nous prévoyons une excursion à Arles, et nous ne savions pas comment nous rendre au centre de Marseille. Cependant, on voudrait vous dire que, compte tenu de la distance, MSC Cruises a organisé un service de navette du port à la rue Barbusse dans le centre-ville pour toute la journée au coût de 16 € aller-retour, afin de faciliter tous les passagers qui ont décidé de visiter la ville de Marseille indépendamment.

Le charme d’Arles 

D’après le programme quotidien que nous avons reçu dans notre cabine hier soir, notre excursion doit se dérouler au piano-bar “La Prua” à 13h15. Nous rencontrons ici le personnel du bureau des excursions de MSC Cruises qui nous répartit dans les différents autocars qui nous attend sur le quai juste à l’extérieur du navire. Nous descendons du navire par le pont 5 et nous sommes de retour sur la terre ferme, en France ! on active immédiatement la connexion internet (heureusement que depuis cet été le roaming dans toute l’Europe est en accès libre !) pour poster quelques photos sur les réseaux sociaux et partager avec nos followers les émotions de ce voyage ! Nous montons dans le bus où nous sommes accueillis par Silvie, notre guide (dans le bus avec nous, il n’y a pas que des Italiens, mais aussi des touristes anglais et français, donc Silvie répétera toujours les explications dans les trois langues). Nous avons un long trajet d’environ 1 heure pour atteindre Arles, une ville située dans la région de la Camargue dans le sud de la France, la destination que nous avons choisi de visiter dans cette étape. L’excursion est entièrement organisée par MSC Cruises et nous n’avons pas à penser à autre chose qu’à nous amuser !

La ville d’Arles a un passé glorieux : elle a d’abord été un emporium commercial gréco-massalot, puis a pris des caractéristiques urbaines à l’époque romaine, devenant l’une des colonies les plus florissantes de la Gaule. Elle faisait partie des plus grands centres religieux de l’Occident romain et était l’une des capitales de l’Empire romain à l’époque constantinienne. En 407, elle devient le siège de la préfecture prétorienne de Gaule et dix ans plus tard, elle est choisie comme résidence de l’évêque primat. À l’époque médiévale, elle était la capitale d’un État, le royaume d’Arles. Ses prestigieux monuments romains tels que l’amphithéâtre, le théâtre antique, les thermes de Constantin, la nécropole des Alyscamps, ainsi que la cathédrale romane de Saint-Trophime et d’autres bâtiments antiques, médiévaux et modernes distingués ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial en 1981. La place principale de la ville est la Place de la République qui est dominée par certains des principaux monuments historiques. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, au milieu de la place se trouve un obélisque d’environ 20 m de haut, fabriqué en granit rouge d’Asie Mineure. L’obélisque a été érigé pour la première fois sous l’empereur romain Constantin II, au centre de ce qui était le cirque romain d’Arles. Cependant, Arles n’est pas seulement connue pour son patrimoine monumental lié à la Rome antique, mais aussi grâce au grand peintre post-impressionniste néerlandais Vincent Van-Gogh, qui a vécu à Arles pendant un an entre 1888 et 1889, peignant nombre de ses œuvres les plus célèbres dans les rues de la ville.

Le véritable tableau peint par Van Gogh à Arles : “Le jardin de la Maison de Santé”

Le bus nous dépose à l’Esplanade Charles de Gaulle. Dommage que le temps soit nuageux, comme vous pouvez le voir sur les photos. On doit avouer que pendant le voyage, on est le seul de nous quatre à être resté éveillé pour écouter tout ce que le guide avait à nous dire sur Arles, tandis que Francesco, Sara et Marco ont bien dormi ! Une vie confortable, n’est-ce pas ? Dommage pour vous, vous avez manqué une belle excursion au cœur de la Camargue, la région française connue pour ses taureaux et ses chevaux blancs ! On a même réussi à les voir depuis les fenêtres du bus. Nous commençons la visite de la ville en touchant certaines des étapes qui ont vu le célèbre peintre Van Gogh dans la ville d’Arles. Le premier arrêt est la place Felix Rey où se trouve l’Espace Van Gogh : ici se trouvait autrefois l’Hôtel-Dieux, un hôpital où le peintre a été hospitalisé après s’être mutilé l’oreille gauche suite à une querelle avec son ami Gauguin. Aujourd’hui, ce bâtiment abrite une galerie multimédia dédiée à l’artiste. Van Gogh est arrivé à Arles en 1888 pendant une tempête de neige, après quoi il s’est retrouvé face à une ville aux prises avec la nouvelle réalité de l’ère industrielle. Mais il a vu quelque chose de magique dans cette ville et a commencé à peindre ! Il a peint des œuvres telles que “Le café de nuit”, “La maison jaune”, “Le jardin de la Maison de Santè” et “Le pont de Langlois”. Certains d’entre eux, par exemple le pont ou la maison jaune, ont été détruits lors des bombardements américains de la Seconde Guerre mondiale, mais les jardins de la maison de retraite et du café de nuit sont toujours là ! Nous avons devant nous les mêmes environnements peints par l’artiste et nous pouvons observer les mêmes structures et couleurs. À proximité de ces sites, nous trouvons des représentations qui montrent l’image du tableau peint par l’artiste afin que nous puissions faire une comparaison entre la réalité qui apparaît à nos yeux et celle reproduite dans la peinture.

Le Café jaune canari, peint par Van Gogh dans le tableau “Cafè De La Nuit”

Vous souvenez-vous de la scène du film “Mary Poppins” (l’un de nos préférés) où la nounou, la petite Jane et Michael entrent dans les dessins faits sur le sol par le bricoleur Bert ? Eh bien, ici, vous pouvez faire la même chose et éprouver le plaisir de plonger dans certains des plus grands chefs-d’œuvre artistiques du post-impressionnisme ! C’est ce que nous avons fait en admirant le jardin et le porche de la maison de retraite ! On imagine Van Gogh qui, par une fin d’après-midi d’automne, sa palette à la main, se met à peindre … le jaune des arcs inférieurs, le bleu de la colonnade supérieure et le vert des parterres de fleurs ! Juste le temps de fantasmer un peu et de prendre quelques photos, que Silvie nous conduit à l’arrêt suivant, la Place du Forum où nous nous retrouvons devant l’endroit où Van Gogh, un soir de septembre, séduit par la vie nocturne de la ville, ses cafés et ses cabarets, a réalisé le tableau “Café le soir” aujourd’hui conservé au Musée Kröller-Müller à Otterlo. Le Café est toujours là avec la même couleur jaune canari, il a juste changé son nom en “Café la nuit”. Nous essayons de regarder la place du Forum du même point de vue que Van Gogh : c’est vraiment un sentiment unique ! Le nom de la place a des origines plus anciennes : il dérive du fait que le forum d’Arles s’ouvrait autrefois ici. Comme il a été construit en pente vers la rivière, des tunnels souterrains appelés Cryptoportiques ont été construits et peuvent être vus près de la rue Balze.

La cathédrale Saint-Trophime domine la place de la République à Arles

À partir de là, nous abandonnons les années Van Gogh et faisons un pas en arrière vers l’époque romaine. En passant par l’Hôtel de Ville, l’Hôtel de Ville construit en 1676, nous arrivons sur la place de la République dominée au centre par l’obélisque. Sur notre droite, nous trouvons l’église de Ste. Anna, datant du Moyen Âge, tandis qu’à notre gauche se trouve la grandiose cathédrale de Saint-Trophime, construite au Ve siècle et dédiée à un évêque d’Arles. À l’intérieur se trouvent les reliques de saint Étienne, le premier martyr chrétien, et de saint Trophime. La façade est entièrement illuminée par la seule lueur de soleil de la journée. Il est 15h30, un bon moment pour prendre quelques photos à poster sur Fb et Instagram. Après avoir visité l’intérieur de la cathédrale, notre visite se poursuit le long de la rue de la Calade en direction de deux importants sites archéologiques datant de l’époque romaine : le Théâtre antique et les Arènes. Il ne reste que quelques éléments du théâtre, seulement des colonnes corinthiennes jumelles et quelques ruines ; sachez que la construction remonte au 1er siècle avant J.-C. ! Il s’agit en fait de l’un des plus anciens théâtres dont les murs et les galeries pouvaient à l’origine accueillir jusqu’à 15 000 spectateurs ! C’est ici qu’a été trouvée en 1651 la Vénus d’Arles, une statue de marbre datant du premier siècle de notre ère, à l’époque d’Auguste, malheureusement retrouvée mutilée et brisée en plusieurs parties. Aujourd’hui, l’original est conservé au Musée du Louvre à Paris. Les Arènes sont un magnifique amphithéâtre romain de 120 arches datant du premier siècle de notre ère, où l’on célébrait autrefois des combats de gladiateurs comme au Colisée de Rome. Il offrait jusqu’à 20 000 places et comptait 180 entrées. Oui, on l’admet : pendant un moment, on a eu l’impression d’être à Rome ! L’entrée coûte 9 €, mais elle n’est pas incluse dans notre visite et nous n’avons même pas assez de temps pour visiter l’intérieur. Même en dehors de l’arène, nous trouvons une référence à Van Gogh et à son célèbre tableau “Les Arènes” que nous retrouvons représenté ici. À ce stade, le guide nous laisse du temps libre et nous donne rendez-vous à 17h30 à l’Esplanade Charles de Gaulle.

Les Arenes sont un important monument romain d’Arles

Nous nous promenons sur toute la circonférence de l’arène, parmi les petites boutiques et les étals, à la recherche de quelques petits souvenirs à ramener à la maison ! La Camargue nous rappelle la lavande et les champs parfumés de Provence qui, en juillet, se colorent d’un violet intense : on trouve des sacs, des savons, des essences parfumées et des crèmes, tous à base de lavande ! Prenons d’autres photos ! Le temps passe vite et nous devons bientôt prendre le bus pour retourner au port de Marseille. Notre navire MSC Splendida nous attend et est prêt à appareiller à 20h00. Nous rencontrons un peu de trafic sur le chemin du retour, mais nous sommes bientôt à bord, juste à temps pour nous changer et aller dîner au restaurant La Reggia. En attendant, le bateau a déjà pris le large ! Adieu à la France ! Au revoir ! Un autre jour de la croisière est terminé. Nous sommes tous heureux et satisfaits de l’excursion que nous avons choisie : Arles est une petite ville pleine d’histoire et de charme ! Nous sommes maintenant en route pour notre chère Italie, où deux jours nous attendent pour découvrir la ville de Gênes !